Les essentiels châteaux d’eau

Quelques-uns des châteaux d’eau de Manhattan.

Ces réservoirs font partie du paysage de New York. Structures grises, vieilles et sales. Elles ont l’air de sortir du 19è siècle. Comme si on les avait oubliés sur les toits…

Ces dizaines de milliers de châteaux d’eau qui surplombent les bâtiments de New York sont pourtant primordiaux à la vie des new yorkais!

Essentiels, d’hier à aujourd’hui

Quand les hollandais ont colonisé la petite pointe de l’île qui deviendrait Manhattan, ils ont trouvé un territoire riche en rivière et en source d’eau. Toutefois, avec les industries et la croissance de la population, la pollution a eu un effet néfaste sur les conditions sanitaires.

Vers la fin des années 1800, la plomberie commence à remplacer l’eau de puits. Mais les new yorkais commençaient aussi à construire en hauteur, le nez pointé vers le ciel. Et le réseau d’alimentation en eau ne pouvait soutenir la pression suffisante pour desservir convenablement les bâtiments de plus de six étages.

Les châteaux d’eau sont alors devenus essentiels et obligatoires par décret de la ville pour assurer une alimentation en eau du 7è étage en montant.

Maintenir la pression par la gravité

Utilisant la gravité, l’eau est dirigée vers les tuyaux du bâtiment, fournissant ce qui est nécessaire pour l’usage quotidien comme les douches, la cuisine et même pour l’extinction des feux.

Les réservoirs d’eau que l’on voit sur les toits de New York contiennent entre 19000 et 38000 litres de liquide et emprunte un fonctionnement qui est très similaire à nos toilettes actuelles. Un flotteur détermine quand le niveau de l’eau dans le réservoir est trop bas et permet alors son remplissage automatique à l’aide d’une pompe électrique au sous-sol.

L’eau du haut dans le réservoir sert pour les opérations quotidiennes alors qu’une quantité est maintenue en réserve à un niveau nécessaire pour les urgences.

En bois ou en métal ?

On estime qu’il y a entre 15 000 et 17 000 châteaux d’eau à New York. Même si le système est très vieux, il demeure très fiable.

Simples de conception, les réservoirs sont construits en 24 heures et la grande majorité sont faits en bois. Et le cèdre de l’Ouest serait le bois de prédilection.

Construction d’un château d’eau en bois (photo Rosenwach Group).

Quelques réservoirs sont en métal mais selon les experts ils sont plus chers et demandent plus d’entretien. L’avantage du bois étant que c’est un isolant naturel qui empêche l’eau de geler l’hiver et qui conserve l’eau à une température agréable l’été.

Et le choix entre le bois n’a rien à voir avec le prestige du bâtiment qu’il servira. Même les plus luxueux des immeubles ont des châteaux d’eau en bois. Et ne vous laissez pas tromper. Souvent les bâtiments cachent les réservoirs sous de belles structures. Ou comme le Empire State Building, construisent ces réservoirs à l’intérieur!

Un réservoir en bois de 18000 litres peut coûter environ 30 000$, alors que celui de même taille en métal va coûter plus de 120 000$.Les châteaux d’eau en bois peuvent survivre aux éléments climatiques durant 30 à 35 années avant d’être remplacés. 

À New York, seulement trois compagnies construisent des réservoirs en bois, la plus vieille datant de 1866 !

Stéphan Mathieu

Stéphan compte près de 30 années d’expérience dans le domaine des voyages éducatifs! Père de deux enfants, il compte un grand nombre de voyage en Europe et en Amérique en couple, en famille, avec des groupes d'étudiants et avec des équipes sportives. Et il adore ça!

View All Posts
Share via
Copy link
Powered by Social Snap