La Malédiction de Billy Goat

Parmi les plaisirs de voyager, il y a celui de bien manger. Il y a aussi celui de découvrir des lieux, des gens et de coutumes qui nous sont inconnues. Mais il y a aussi les bonnes histoires, les légendes. Qui n’aime pas se faire raconter une juteuse anecdote ? Pour votre plaisir, voici l’histoire d’un bouc malodorant.


Murphy et William Sianis.

L’origine de la malédiction reste un peu obscure. Elle date quand même de 1945 ! Mais elle implique un petit bouc nommé Murphy, le propriétaire de la Taverne Billy Goat, William Sianis et les Cubs de Chicago de la Ligue Nationale de baseball.

Il existe quelques versions des événements. Mais toutes débutent avec Sianis se présentant au match des Cubs avec son bouc, et étant expulsé en raison des odeurs émanant de la sympathique bête… Et à cet instant précis, vous vous demandez : « mais pourquoi diable a-t-il apporté une chèvre à un match de baseball » ?

Contexte.

Né 1895 en Grèce, William Sianis arrive aux États-Unis en 1912. À la fin de la prohibition, il achète la taverne Lincoln pour 205$. Peu de temps après, un chevreau est tombé d’un camion juste en face de la taverne. Sianis le soigne, le nomme Murphy et renomme son établissement « The Billy Goat Inn ».

Sianis avait un talent pour la promotion. Et sans doute avait-il l’intention de promouvoir sa taverne quand il achète deux billets pour le match 4 de la Série Mondiale de 1945. Au début, les placiers le laissent faire. Il avait après tout placardé son bouc d’une affiche insultant l’équipe adverse. Mais quand le match commence, les employés du stade tentent d’expulser le duo.

Ce à quoi Sianis répond qu’il avait deux billets pour le match. Un pour lui et un pour Murphy… La permission de demeurer dura jusqu’en 4è manche. Ils furent expulsés parce que quelqu’un s’était plaint de l’odeur.

Des biscuits pour conjurer le mauvais sort ?

Insulté, l’excentrique et coloré Sianis aurait crié : « Them Cubs, they ain’t gonna win no more! ». Il aurait même envoyé un télégramme au proprio des Cubs le lendemain, prédisant que son équipe allait perdre la série de 1945 et plus encore, aucune autre finale dans le futur ! Tout ça parce que l’équipe avait méprisé son bouc adoré.

Vous devinez la suite ? Les Cubs menaient la Série Mondiale 2 à 1. Ils perdirent la série en sept parties.

Ensuite, les Cubs n’ont pas gagné de Série Mondiale pour les 71 années suivantes ! La malédiction a été brisée en 2016 quand l’équipe de Chicago remporta finalement les grands honneurs avec une victoire de 8-7 contre Cleveland dans le 7è match de la finale !

Avant 2016, plusieurs tentatives avaient été faites pour briser le mauvais sort. William Sianis lui-même avait essayé en 1970 avant sa mort. Puis son neveu, Sam Siannis a fait plusieurs visites au Wrigley Field accompagné d’un bouc!

Ah oui! Quand les Cubs ont brisé la malédiction avec leur victoire en Série Mondiale, c’était un 22 octobre. William Sianis est décédé le 22 octobre. Clin d’œil du destin ?

Stéphan Mathieu

Stéphan compte près de 30 années d’expérience dans le domaine des voyages éducatifs! Père de deux enfants, il compte un grand nombre de voyage en Europe et en Amérique en couple, en famille, avec des groupes d'étudiants et avec des équipes sportives. Et il adore ça!

View All Posts
Share via
Copy link
Powered by Social Snap