Sur les traces du Titanic à New York

Le mémorial aux victimes du Titanic.

Quand le RMS Titanic quitte le port de Southampton au Royaume-Uni le 10 avril 1912, environ 2220 passagers et membres de l’équipage se dirigent vers New York pour y être accueillis par la Statue de la Liberté.

Mais le 15 avril, le célèbre navire frappe un iceberg et coule, coûtant la vie à plus de 1500 personnes. Bien qu’une vaste majorité des personnes décédées sont des passagers de la section de troisième classe, beaucoup de new yorkais faisant partie de l’aristocratie de New York ont aussi perdu la vie.

Si bien que plusieurs monuments et sites rappellent la tragédie dans les cinq districts de la Grosse Pomme. En voici quelques-uns :

Le « Titanic Memorial »

Érigé suite aux efforts de la philanthrope et militante Margaret Brown (The Unsinkable Molly Brown) en 1913, le mémorial rend hommage aux victimes du naufrage.

Présentement situé au coin des rues Fulton et Pearl dans le quartier financier (tout près de South Street Seaport), le phare de 60 pieds de haut (18 m) avait été construit à l’origine sur le toit de la « Seamen’s Church institute of New York and New Jersey ».

Une boule horaire (time ball) la surplombe mais ne fonctionne plus. La boule horaire tombait chaque midi, permettant aux navires dans les eaux de la East River d’ajuster leurs montres et horaires.

Pier 54

Vestige de la jetée 54.

Le RMS Titanic était attendu le 17 avril 1912 au quai 58 de la White Star Line. Ce quai est depuis longtemps disparu et a fait place au complexe sportif de Chelsea Piers.

Toutefois, vous pouvez toujours voir les vestiges de la jetée 54 qui accueillait à l’époque les navires de la Cunard Line, la compagnie maritime rivale de White Star Line. C’est à cet endroit que le RMS Carpathia accoste le 18 avril 1912 avec 705 survivants du naufrage à son bord.

Aujourd’hui on peut toujours voir l’arche rouillé du Pier 54. Vous pourrez y lire « Cunard-White Line », vestige témoignant de la fusion des deux rivaux en 1934.

L’hôtel Jane

Au moment du naufrage, l’élégant bâtiment abritait la « American Seamen’s Friend Society », une association dédiée à aider et accueillir les marins et vieux loups de mer.

À l’arrivée du RMS Carpathia, le site accueillit plusieurs membres de l’équipage et passagers survivants. Un service commémoratif y fut aussi présenté, avec plus de 100 survivants dans l’assemblée.

Aujourd’hui, le Jane est un hôtel offrant de petites chambres pleines de charme, dont certaines qui imitent une cabine de navire.

The Straus Memorial

Tout le monde se souvient de la scène du film Titanic quand le couple de personnes âgées connait la mort ensemble dans leur cabine. La scène a été inspirée des derniers instants de Isidor et Ida Strauss, passagers de 1ère classe.

Isidor Straus est crédité de l’invention des magasins à rayons comme nous les connaissons et fut un des propriétaires de Macy’s en 1896.

Au moment du naufrage, le couple s’est vu offrir une place dans un canot de sauvetage, mais Isidor refusa puisque des femmes et des enfants étaient toujours sur le navire. Il supplia sa femme de quitter sans lui, mais elle refusa. Ida aurait dit : « Je ne quitterai pas mon mari. Nous avons été ensemble tout ce temps, je ne le laisserai pas maintenant ». Ils ont été vu la dernière fois dans les bras l’un de l’autre sur le pont du navire.

Le monument peut être vu dans l’Upper West Side de Manhattan, à l’intersection de Broadway, West End Avenue et 106th Street.

Le vitrail commémoratif Astor

Référence au naufrage dans le coin inférieur droit du vitrail.

Plusieurs grandes familles new yorkaise ont perdu des membres lors du naufrage. Parmi les victimes notables la plus célèbre est sans doute John Jacob Astor IV. Important propriétaire foncier, John Jacob Astor IV a construit d’importants bâtiments de la ville, dont l’Hôtel Waldorf-Astoria, le Saint-Régis et le Knickerbocker.

Quand son corps fut repêché, il fut identifié grâce à sa montre en or, ses boutons de manchette à diamant et sa bague à diamant.

Astor est enterré dans Washington Heights. Sa mort est immortalisée dans un vitrail de Cathédrale St-John the Divine. Celui-ci est situé dans la chapelle de l’histoire américaine et le vitrail est un don de la famille Astor.

Le Guggenheim

Le nom de Guggenheim est rapidement associé à l’art contemporain à New York. Mais cette famille était avant tout des industriels qui avaient amassés d’énormes fortunes.

Un de ses membres, Benjamin Guggenheim était un magnat du cuivre. Il a connu la mort sur le Titanic. La légende veut qu’il se soit assuré que sa compagne soit en sécurité sur un canot de sauvetage, avant d’enfiler son tuxedo, de s’assoir dans les grands escaliers du navire et de mourir avec son valet en dégustant un bon brandy et en fumant quelques cigares.

Sa fille Peggy utilisa une grande partie de son héritage pour promouvoir l’art moderne. Benjamin était le frère de Solomon R. Guggenheim, fondateur du musée qui porte son nom sur la 5è Avenue.

Stéphan Mathieu

Stéphan compte près de 30 années d’expérience dans le domaine des voyages éducatifs! Père de deux enfants, il compte un grand nombre de voyage en Europe et en Amérique en couple, en famille, avec des groupes d'étudiants et avec des équipes sportives. Et il adore ça!

View All Posts
Share via
Copy link
Powered by Social Snap